Rdcap_logo_1.png

 

Toulouse : Une vidéo de viol circule sur les réseaux sociaux , la plateforme Pharos saisie

La vidéo a fait le tour du Web: Une diffusion d'un rapport non consenti aurait été diffusée via Snapchat.

Nous informons les internautes ayant relayé cette vidéo, que la police Nationale a effectuée la saisine de la plateforme Pharos afin de retrouver les auteurs de la diffusion de cette vidéo. mais aussi les auteurs de ses rapports non-consentis.

Il apparaît selon les informations détenus à l'instant par la rédaction de radio capitole qu'il s'agirait de plusieurs vidéos mises en ligne. 

C'est un certain pseudo Kojiba Mamba qui aurait relayé cette vidéo provenant de Snapchat sur twitter selon nos informations comme le démontre l'impression écran : 

Ce que l'on sait : 

  • La vidéo est diffusée sur Snapchat via une storie aux alentours de 14 H 00. 
  • Le Viol collectif a lieu samedi en fin de soirée à l'intérieur de la discothèque le Carpe Diem à Balma. 
  • Elle est relayée par la suite sur Twitter 
  • Elle provoquera l'indignation des internautes, qui signalerons la vidéo auprès des la plateforme numérique Police Pharos. 
  • A 17 H la vidéo continue de tourner sur les réseaux sociaux. 
  • 17 H 30 - La vidéo est coupée par Twitter et autres réseaux sociaux, la police informe que la plateforme Pharos est saisie. 
  • Radio Capitole confirme que la vidéo est filmé à la discothèque Le Carpe Diem situé à Balma dans la région Toulousaine. 
  • Les impressions écrans effectuées par les internautes montre 4 individus se filmant à tour de rôle pendant qu'ils commettent l'acte non-consenti. 
  • La police judiciaire via le commissariat de Saint-Michel prend en charge l'enquête sur demande du Procureur de Toulouse. Les bandes vidéos sont extraites des réseaux sociaux. L'enquête permettra de faire la lumière sur cette affaire.

Les internautes sont en colères et indignés. D'ailleurs un internaute a décidé d'exprimer sa colère via une vidéo que Radio Capitole s'est procurée : 

La Police nationale demande au internautes de ne pas relayer la vidéo. 

Toujours selon nos informations, plusieurs vidéos circuleraient actuellement sur les réseaux sociaux, nous vous remerçions de ne pas relayer celles-ci

Plus d'informations à venir !