Rdcap_logo_1.png

 

L’abbé Jean-François Sarramagnan à la barre du tribunal

L'abbé Jean-François Sarramagnan s'explique ce mardi devant le tribunal correctionnel de Bayonne pour des actes commis à l'encontre de son neveu.

Attentat à la pudeur sans violence.

Les faits se seraient déroulés entre juillet et fin août 1990 lors d'un voyage en Pologne. L'enfant était alors âgé de 12 ans, sa famille résidait sur Hasparren..
Né à Dax il y a 56 ans, l'ancien prêtre de Bayonne et de Saint Pierre d'Irube est poursuivi pour attentat à la pudeur sans violence commis sur un mineur de moins de 15 ans.

La maman alerte la justice

L'affaire a éclaté en avril 2016 lorsque la maman de Guillaume, aujourd’hui âgé de 32 ans apparemment choquée par les démêlés en justice du Cardinal Barbarin, a décidé de s'adresser à la justice, 25 ans après les faits supposés.

L’évêque de Bayonne hors de cause 

L’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, Marc Aillet, avait été alerté de cette affaire dès 2009. Mais il n'avait pas saisi les autorités judiciaires puisque "ni la victime, ni sa famille ne le souhaitait."
La justice n'a rien à reprocher à Monseigneur Aillet les faits étant prescrits.

...Mais pas l'abbé Sarramagnan

L'abbé, aurait suivi une thérapie à Lourdes du fait de sa santé mentale fragile (il aurait fait deux tentatives de suicide, en 1991 et 2007), et s'était confié lors d'un entretien avec l'évêque.

Il a ensuite été réintégré dans le circuit ecclésiastique en 2010. Mgr Aillet le nomme prêtre coopérateur à mi-temps à la paroisse de Saint-Pierre-Nive-Adour et Saint-Pierre-d'Irube, et adjoint du directeur diocésain, chargé de l'enseignement catholique auprès des adultes. 

Ce n'est que début 2016 que Jean-François Sarramagnan a finalement été suspendu de ses fonctions.

Laurence Hardouin, l'avocate du prévenu, a l'intention de réclamer le huis-clos. dès le début du procès devant la chambre correctionnelle du tribunal de Bayonne,
La victime présumée, de son coté, ne se serait pas portée partie civile.

Ce mardi soir, après avoir reconnu les faits , il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis.

© Radiocapitole Pays Basque