Rdcap_logo_1.png

 

La foire au jambon vire au rouge

La foire au jambon s'est déroulée à Bayonne entre le 18 et le 21 avril 2019. Forte de son succès elle a été visité par des milliers de personnes entre ces deux dates.

Loin de retombées normales dans ce genre de manifestation, l'une d'entre elle a surpris bon nombre de personnes à commencer par l'agence régionale de santé (ARS) qui à lancé une alerte épidémiologique suite à la constatation d'une quarantaine de cas de rougeole dont le lien avec cette manifestation.

 Séverine Huguet, chargée de communication de l'ARS de bordeaux a fait par de la la certitude de L'ARS concernant le lien de cause à effet auprès de nos confrères de SudOuest :

La quasi-totalité des cas est liée à la présence des malades à la foire au jambon de Bayonne.

Alors que le plus gros des cas liés à la foire au jambon est théoriquement déclaré puisque la période d'incubation est terminée. L'inquietude principale du corps médical est que les malades eux mêmes transmettent ou ai transmis la maladies à d'autres personnes de leur entourage familial, professionnel,..., ces cas étant qualifiés de secondaires dans le jargon. 

Fièvre, fatigue, difficultés respiratoires, apparition de boutons : ce sont les symptômes dont il faut se méfier. La période d’incubation est de sept à dix-huit jours après avoir été en contact avec un malade. Elle peut se transmettre par des postillons, ou par l’air expiré. La transmission se fait essentiellement par voie aérienne soit directement auprès d’un malade, soit indirectement du fait de la persistance du virus dans l’air ou sur une surface contaminée.

Une personne malade peut contaminer jusqu'à 20 personnes. La recommandation en cas de symptômes est de porter un masque, aller voir un médecin rapidement et vérifier sa vaccination. 
 

Le service Santé de Bayonne et sa région a réagi à l'apparition de ces cas déclarés " insiste la directrice, en donnant ses recommandations dont voici le lien ;

Lien vers recommandations de l'ARS

 

Le premiers symptômes de la rougeole sont 

  • apparition de fièvre,
  • toux,
  • écoulement du nez,
  • yeux rouges, et paupières gonflées, accompagné de larmoiements,
  • grande fatigue
  • puis l'apparition de petites taches rouges sur tout le corps. 

La rougeole, une maladie qui, non traitée peut avoir de graves conséquences :

Quelques exemples de complications qui nécessitent une hospitalisation d'urgence:

  • Conjonctivite évoluant vers une kératite (atteinte de l'œil) et la perte de la vue.
  • Bronchopneumonie avec des difficultés respiratoires sévères,
  • Encéphalite (inflammation du cerveau) dans un cas sur mille, qui peut entraîner un décès et dans 30% des cas des séquelles graves irréversibles à l'instar d'une paralysie ou d'une épilepsie.

Des précédents en nouvelle aquitaine :

La Région a par le passé déjà fait face à une importante épidémie entre Novembre 2017 et Septembre 2018, durant laquelle 1000 individus ont contractés la maladie (250 hospitalisations) et qui s'est malheureusement soldé par le décès de deux personnes.

L'hôpital de Bayonne mobilisé

A l'hôpital de Bayonne, " Une filière a été mise en place pour éviter tout risque de contagion " explique le service communication de l'établissement. Ce qui est une procédure normale et habituelle face à ce genre de maladie. 

En plus de cette nouvelle épidémie, depuis le début de cette année 2019 ,  350 cas ont été répertoriés sur la France.

 

Très contagieuse, la rougeole est une maladie à prendre au sérieux et peut être grave notamment pour les personnes à risques ou les jeunes enfants pour éviter de contracter la maladie, il n'existe à ce jour une seule solution : la vaccination.