Rdcap_logo_1.png

 

Isère : Handicapé, il est frappé puis violé avec un manche à balai depuis plus d’un mois

Torturé pendant des semaines, un jeune handicapé a réussi à s’échapper de l’enfer «il a été violé avec un manche à balai»

En Isère, un jeune homme handicapé a vécu un calvaire pendant des semaines. Il a réussi à s’échapper du domicile de ses bourreaux et son récit est glaçant.

Un adolescent français de 17 ans, en situation de handicap, a vécu un calvaire. Torturé et violé, il a finalement réussi à s’échapper et s’est confié aux autorités sur l’enfer qu’il a vécu pendant près d’un mois.

Le jeune homme souffre d’un handicap physique, une paralysie. Vivant une situation familiale difficile, il a été hébergé par un de ses camarades de classe. C’est là que l’enfer a commencé…

Des confessions glaçantes

Violenté, torturé, l’adolescent aurait été forcé de manger des os de chiens ou encore son vomi. Il a été brûlé avec des cigarettes. La victime explique aussi avoir été entièrement dénudée par ses tortionnaires et aspergé de poudre bleue. Il aurait été attaché et jeté dans la piscine remplie d’eau insalubre. Ses bourreaux lui auraient également jeté des chaises au visage.

Mais ce n’est pas tout. Le garçon explique avoir été «  ceinturé et projeté au sol ‘comme un sac’ sur son bras handicapé  ».

L’horreur ne s’arrête pas là car les bourreaux du jeune homme ne semblaient pas avoir de limites… ni de compassion. La victime aurait été violée par deux des auteurs présumés avec un manche à balai et une cigarette électronique.

Ils allaient à l’école ensemble

Certaines scènes auraient été filmées par les auteurs.

Les bourreaux présumés sont au nombre de cinq. Certains sont majeurs, d’autres le seront bientôt. Ils connaissaient tous le jeune handicapé. «  Tous se connaissent, certains étaient même camarades de classe au collège avec leur victime  » a confié une source judiciaire.

Ils ont tous été déférés au pôle criminel de Grenoble et sont poursuivis pour « viol » et « violences habituelles » sur personne vulnérable.