Rdcap_logo_1.png

 

Colombie: une fillette disparue découverte carbonisée dans le jardin de son meurtrier

Colombie: Indignation après le meurtre d'une fillette, brûlée dans un jardin

L’assassinat d’une fillette de neuf ans, dont le cadavre a ensuite été brûlé dans le jardin d’une maison du nord de la Colombie, suscitait lundi une vague d’indignation, au premier rang de laquelle le président Ivan Duque.

« Comme Colombien et père de famille, je condamne avec indignation le cruel assassinat d’une mineure à Fundacion, Magdalena », a tweeté le chef de l’Etat. Exprimant sa « solidarité » avec la famille de l’enfant, il a demandé aux « autorités d’accélérer les investigations pour que justice soit faite ».

La fillette a été tuée, puis son cadavre brûlé vendredi dans cette localité de la côte caraïbe, a ajouté le directeur du Parquet du département du Magdalena, Vicente Guzman, en dénonçant une « action aberrante et macabre ». L’enfant avait été portée disparue vendredi par ses proches, qui s’étaient lancés à sa recherche avec les autorités.

« Une forte odeur de chair brulée »

« Les gens ont aperçu de la fumée provenant d’une maison dont émanait une forte odeur de chair brulée », a ajouté le procureur.

Le propriétaire de la maison a assuré à la police qu’un chien l’avait mordu, qu’il l’avait tué et qu’il était « en train de le brûler dans le jardin ».
Mais en fouillant le foyer, les policiers ont découvert « des pieds et un fémur », toujours selon Vicente Guzman.

L’assassin présumé, un chauffeur routier déjà condamné pour coups et blessures et dénoncé pour violences conjugales​, a été arrêté et transféré à la prison de Santa Marta, chef-lieu du département. S’il est reconnu coupable, il risque 60 ans de prison, peine maximale pour féminicide en Colombie.