Rdcap_logo_1.png

 

Béarn: Un prêtre mis en examen

Mise en examen d'un prêtre de l'agglomération paloise

Alors qu'une affaire similaire était jugée sur Bayonne mardi 11 septembre dernier (voir notre article), Un prêtre de l’agglomération de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a été mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans,

La question de la prescription

Les faits sont tellement anciens qu’ils pourraient toutefois faire l’objet d’une prescription. Il s’agit de faits d’agressions sexuelles et non pas de viols qui sont visés par cette enquête qui ne fait que commencer.
Le prêtre, dont l’âge n’a pas été précisé, a été mis en examen et « placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de fréquenter des mineurs », indique Cécile Gensac, procureure de la République de Pau.

« Les faits sont très anciens et l’enquête déterminera s’ils ne font pas l’objet d’une prescription », a ajouté la magistrate, sans plus de précisions sur ces événements

Rappelant que ces évènements seraient survenus dans l’agglomération de Pau, et auraient donnés lieu à une ou plusieurs plaintes. Sur ce sujet, le parquet et la police ne veulent pas donner plus de précision, et restent très discrets sur cette affaire délicate.

En parallèle de ces questions juridiques, l’enquête a été confiée à la police judiciaire. 

Selon France Bleu Béarn, le prêtre était encore en contact avec des enfants au moment de son arrestation, en milieu de semaine.

 

Réaction du diocèse :

Frappé par cette deuxième affaire, et après les  désaccords profonds apparus en 2016 entre les prêtres du diocèse de Bayonne et leur évêque, celui-ci à rapidement réagit  au travers d'un communiqué.

Sur le site internet du diocèse, l’évêque précise qu'il a été "directement informé par la famille d'une victime,et a immédiatement saisi la Justice". tout en précisant :

"Le prêtre a été suspendu de tout ministère public par Monseigneur Aillet"

Dans son communiqué, le diocèse a également tenu à adresser un message aux familles

 Monseigneur Aillet "assure les victimes de tels agissements et leurs familles, de sa sollicitude et de sa compassion"

Le prêtre a été remis en liberté après sa garde à vue et son déferrement. Il est libre, mais placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de fréquenter des mineurs.

 

Note radio-Capitole : Le délai de prescription des crimes sexuels commis sur des mineurs était jusqu’à récemment de 20 ans à compter de la majorité de la victime, En Août dernier, le parlement à rallongé ce délai de 10 ans le portant dorénavant à 30 ans.

Avec France Bleu Béarn